Bienvenue à toutes et à tous

C'est avec l'ambition de diffuser de nombreuses informations sur le thé japonais que j'ai débuté ce blog. Vous y trouverez les éléments les plus importants de l'histoire du thé au Japon, ainsi que des infos sur les divers types de thés japonais, régions productrices, etc.

Aussi, vous pouvez retrouver en ligne ma sélection de thés grâce à la boutique Thés-du-Japon.com.

Très bonne lecture, j'espère que mon modeste blog donnera au plus grand nombre l'envie de se familiariser de plus près avec ce produit d'une grande profondeur qu'est le thé japonais !

English version of some posts here in Japanese Tea Sommelier blog

lundi 23 janvier 2017

Wulong torréfié de Ôkawa-Morokozawa

Voilà un thé que j'attendais depuis longtemps. Un autre de ces coups de cœur tout particuliers. Satô Hiromitsu est à Morokozawa (Hon.yama, Shizuoka) le producteur du célèbre du célèbre Kogane-midori, ce cultivar aux feuilles jaunes dorées, mais aussi de l'excellent Ômune présenté en décembre. Mais Satô-san est aussi remarqué ici pour la qualité rare au Japon de ses Wulong. Ses wulong "vert" sont très bons, mais pour ma part c'est plus encore son wulong torréfié que j'apprécie grandement.
Il est réalisé à partir du cultivar Kanaya-midori, variété à sencha connue pour ses arômes lactées. Il s'agit d'une première récolte, pour laquelle il laisse suffisamment croître les feuilles pour en faire un thé semi-oxydé. Il réserve plutôt ces feuilles pour sont wulong torréfié (pour les non torréfié il utilise un autre cultivar, Satô-wase).

Les feuilles sont roulées sans être très fermées, mais elles gardent de la souplesse, à la différence de beaucoup de wulong japonais dont les feuilles sont très sèches et cassantes. Leur parfum évoquent bien sûr les senteurs de torréfaction mais aussi de fruits confits. Les notes empyreumatiques restent tendres, sans impression de "brûlé".

Les impressions de la 1ère infusion m'évoquent au delà mes arômes de torréfaction légère, une sorte de fraicheur mentholée, avec quelque chose de doux et lactée en arrière plan.
En bouche, la liqueur est très fluide, très propre, laissant une impression un peu sucrée et aussi lactée.


Avec la 2ème infusion, beaucoup plus d'arômes se réveillent. L’impression générale lactée, voire crémeuse apparaît plus nettement. En plus de la douceur, on percoit des notes de cacao qui semble se combiner à merveille avec les légères notes de torréfaction.
On sent aussi poindre quelque chose de légèrement foral et fruité.
Cet aspect sucré de fruits confits se développe plus encore sur les infusions suivantes.

A partir de la cinquième infusion, des durées plus longues sont nécessaires, mais même en laissant très longtemps infusé, ce wulong japonais de Hon.yama ne devient jamais astringent, il reste toujours très fluide.

Bref, il ne s'agit pas seulement d'une curiosité, c'est un thé, un thé wulong à l'oxydation légère, légèrement torréfié, simplement et vraiment très bon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire